septembre 21, 2021 7 min de lecture

LANCER SON ENTREPRISE D'EXTENSIONS DE CILS

L’apprentissage et le partage des connaissances est au coeur des valeurs les plus chères à London Lash. Notre but est d’aider les lash tech à partir du moment où ils ou elles prennent en main leur première pince à cils, jusqu’à ce que leur carrière atteignent des sommets ! Nous offrons à la vente des colles à cils professionnelles, des extensions de cils de qualité ainsi que tous les accessoires et produits nécessaires à la pose d’extensions de cils. Avec plus d’une décennie d’expérience dans l’industrie des cils, on va vous parler des débuts de London Lash, et les meilleurs conseils de notre fondatrice pour atteindre de si bons résultats… 

LE DÉBUT DE L’HISTOIRE LONDON LASH

entreprise d'extensions de cils

La fondatrice de London Lash, Hanna Putjato est née en Biélorussie à Minsk. Fille de scientifiques, elle commence une carrière de banquière. Toujours partante pour relever des challenges, Hanna déménage à Bolton, dans la périphérie de Manchester en Angleterre, où elle commence à travailler dans une boulangerie vendant des tartes.  À cette époque, Hanna ne parlait pas du tout anglais et reconnaît qu’elle se sent assez seule et démoralisée. Afin de travailler son anglais, elle s’inscrit dans une université et choisit des classes d’esthétique et de beauté. Sa stratégie a marché et c’est pendant ses cours qu’Hanna tombe amoureuse de la pratique de pose d’extensions de cils ! 

Après avoir travaillé à temps partiel dans un salon et avoir commencé à se faire une clientèle à Manchester, elle décide de déménager à Londres où elle recommence de zéro. Elle travaille du matin au soir pour se refaire une clientèle londonienne. Grâce à sa personnalité attachante et son travail sans relâche, il ne lui faut pas longtemps avant d’avoir assez de clients pour remplir ses journées, et employer une technicienne en plus.

Pendant cette période, Hanna commence à offrir une prestation qui était toute nouvelle en Angleterre - les extensions de Volume Russe - plein de Lash Tech lui demandent alors de leur apprendre cette technique. Hanna était alors à l’époque la seule à poser des extensions volume ! 

entreprise d'extensions de cils, marque d'extension de cils

Après avoir contracté un emprunt et avoir acheté ses premiers produits pour poses d’extensions, Hanna commence à former des lash tech en utilisant ses propres manuels et kits de produits. Ses élèves lui demandent alors s' ils et elles peuvent acheter leurs fournitures auprès d’elle après leur formation, et Hanna commence alors à vendre ses produits sur eBay. Rapidement, elle ouvre son propre site internet où elle propose à la vente des cours, et des produits pour extensions de cils. 

Hanna engage alors de l’aide pour le département Marketing et Merchandising, et London Lash (qui avait alors le nom de Lady Lash) prend son envol ! Son salon s'agrandit, tout comme le reste de l’entreprise d'extensions de cils . La marque d'extension de cils change de nom pour prendre celui de London Lash en 2014 et continue de croître jusqu’à être mondialement reconnu.

 

entreprise de cils

LES CONSEILS D’HANNA POUR COMMENCER SON ENTREPRISE D'EXTENSIONS DE CILS : 

Pour vous donner quelques pistes pour commencer votre entreprise d'extensions de cils, on vous propose aujourd’hui 5 conseils de la part d’Hanna ! 

1. NE RÊVEZ PAS (QUE) EN GRAND

Ça paraît un peu étrange non? On dit toujours “Il faut voir les choses en grand!”, et d’une certaine manière, je suis d’accord. Sauf que par ailleurs, je ne suis pas d’accord avec cette idée. Car parfois, des rêves trop grands peuvent nous faire peur, nous paralyser complètement et être si ambitieux que l’on ne sait même pas par où commencer. 

Un exemple : 

Vous travaillez en tant qu’esthéticienne dans un salon et vous rêvez d’ouvrir votre propre salon dans le centre-ville. Votre base de client.e.s augmente, vous avez même des célébrités qui viennent vous voir. Vous avez 20 technicien.ne.s qui travaillent pour vous. Vous ne faites plus que des poses occasionnellement, pour les personnes que vous choisissez et lorsque vous en avez envie.  

Ça paraît top non ? Mais il y a tellement de choses à prendre en compte avant d’en arriver là : par où commencer ? Est-ce que je recherche d’abord des investisseurs? Est-ce que je peux prendre un emprunt ? Comment trouver des technicien.ne.s ? Comment les former ? Comment avoir des client.e.s ?

Il y a maintenant plein de questions qui tournoient dans votre tête et vous paniquez. Il y a beaucoup de chance que vous ne vous lanciez même plus. Vous allez continuer des rêver “Un jour, je le ferais”. 

Mon conseil, c’est de laisser son GRAND RÊVE de côté pour le moment et de vous concentrer sur des buts à court terme. Concentrez-vous sur de plus petites étapes :

  • Si vous travaillez pour quelqu’un, pensez : Comment puis-je louer un local/une pièce et commencer à travailler pour moi ? 
  • Si vous travaillez déjà à votre compte, pensez : Comment puis-je être complètement bookée ? Quelles plateformes marketing puis-je utiliser pour me faire de la pub ? 
  • Dès que vous serez complètement bookée, pensez : comment puis-je augmenter mes prix et ma profitabilité ?  

Et petit à petit, vous réaliserez que ces petites étapes vont naturellement vous porter et vous permettre à terme d’ouvrir votre salon de rêve ! Parfois, c’est mieux de ne pas voir à trop long terme. Mon conseil, allez-y petit à petit. 

2. FAITES ÉVOLUER VOTRE FAÇON DE VOIR LES ÉCHECS 

Commencer sa propre entreprise d'extensions de cils est un très très gros challenge et personne ne va vous apprendre comment faire. Tout ce que vous ferez, vous le ferez pour la première fois de votre vie. Donc, évidemment, vous ferez plein d’erreurs. Vous embaucherez de mauvaises personnes, aurez un loyer bien trop élevé, et déclarerez vos impôts de façon incorrecte - mais la carrière d’un entrepreneur est la somme des erreurs et des échecs ayant conduit à leur succès. 

En général, lorsque l’on fait des erreurs, on est très enervé.e et parfois même, on a envie de tout arrêter en se disant que ça ne sert à rien de continuer, mais il ne faut pas voir les choses de cette façon. 

Mon conseil : restez positif ou positive, et acceptez cette réalité : vous ferez des erreurs. Tout simplement car c’est inévitable ! Vous pouvez en revanche voir vos échecs sous un jour différent. Changez votre façon de réagir à vos échecs : étudiez-les, analysez-les, et cela vous apprendra beaucoup ! 

 3. ‘VOUS NE POUVEZ PAS ÊTRE À LA TÊTE D’UNE BOULANGERIE QUI MARCHE BIEN ET ÊTRE LE OU LA BOULANGÈR.E’

Cette phrase toute simple m’a beaucoup appris et a vraiment changé ma façon de travailler en tant qu'entrepreneure. Pensez- : vous ne pouvez pas imaginer que la personne à la tête d’une entreprise multimillionnaire de gâteaux, passe ses journées à faire de la pâtisserie. Bien sûr que non, cette personne est bien trop occupée à s’assurer de la profitabilité et la pérennité de l’entreprise ! 

Il y a 3 ans, j’ai arrêté de poser des extensions de cils, j’ai arrêté de former, j’ai arrêté de répondre aux messages sur Facebook et Instagram, j’ai arrêté tout ça. Ce n’est plus mon travail. C’est celui de mes employé.e.s. Mon rôle dans l’entreprise, c’est de la faire avancer, de la développer. Mon travail, c’est de réfléchir au futur de l’entreprise, et c’est impossible à faire lorsque l’on répond à des messages jusque tard le soir ! 

C’est le conseil que je veux vous donner. Ça peut être difficile à mettre en place financièrement au début, mais faites-moi confiance - à partir du moment où vous commencerez à avoir une équipe à laquelle vous pourrez déléguer, et que vous pourrez mettre de côté les tâches que vous avez à faire dans le salon, vous allez voir votre business éclore. En déléguant les tâches quotidiennes,vous allez gagner énormément de temps pour pouvoir réfléchir au développement de votre entreprise !  

4. NE VOUS ARRÊTEZ JAMAIS D’APPRENDRE

Au fil des années, j’ai lu un nombre incalculable d’articles, de livres et regardé des tonnes de vidéos YouTube. Le tout consacré à l'entreprenariat. 

J’ai d’abord commencé par l’apprentissage de la pose d’extensions de cils, puis j’ai appris à gérer un salon et à avoir un bon service client. Ensuite, j’ai appris à gérer les réseaux sociaux et le marketing, et je ne me suis jamais arrêtée d’apprendre. Tous les jours, j’apprends quelque chose de nouveau et c’est super important je trouve dans mon travail. J’essaye de toujours apprendre quelque chose que je peux mettre en place immédiatement. 

Quand je vivais seule à Londres, j’ai même donné ma télé parce que je trouvais que regarder la télé était vraiment inutile, et que je gâchai mon temps. L’apprentissage est la seule chose sur laquelle je souhaitais passer mon temps libre. 

Je ne recommande pas de jeter votre télé, mais je conseillerai de toujours planifier des temps d’apprentissage dans votre emploi du temps. Passez 20 à 30 min par jour à apprendre quelque chose de nouveau. Concentrez-vous sur des connaissances pratiques que vous pouvez mettre en place immédiatement. Dès que vous procéderez de cette façon, vous verrez, votre business fera un bond en avant. 

5. SOYEZ UNIQUE

J’ai remarqué que beaucoup d’entrepreneur.e.s, lorsque je leur posais des questions sur leur entreprise, me parlaient de leur compétition, et j’ai toujours trouvé ça un peu étrange. Oui, c’est bien de savoir ce que fait la compétition, mais de les observer tout le temps et de chercher des idées pour les surpasser, c’est une véritable perte de votre temps ! 

Quand vous êtes à la tête de votre entreprise d'extensions de cils, il faut se concentrer sur la qualité de vos produits et services - tout ce qui importe est la satisfaction de vos client.e.s et employé.e.s. Il vous suffit de vous focaliser sur votre entreprise et de réfléchir à comment la rendre meilleure. Oubliez la compétition. Ce n’est pas vraiment important ce qu’ils font. Ce qui importe, c’est ce que vous, vous faites ! 

Une des raisons qui expliquent le succès de London Lash, c’est que l’on essaye de se démarquer. On ne copie personne, on trouve de nouvelles idées. Par exemple, j’ai été la première à penser à remplacer le plastique par une alternative écologique pour nos boîtes à cils. Je voulais réduire la quantité de plastique non-recyclable des boîtes à cils. Et ça a été un véritable succès - nous avons gagné plein de loyaux.loyales client.e.s ! Parce que nous étions uniques, nous avons trouvé de nouvelles idées, de meilleures idées. Maintenant, toutes les marques d’extensions commencent à faire comme nous. Mais ce n’est pas grave du tout. Nous étions les premièr.e.s et nous avons beaucoup bénéficié de ceci. 

Mon conseil est donc : Ne perdez pas votre temps et votre énergie à penser à la compétition, utilisez intelligemment votre temps, passez-le sur vos produits, vos services et vos client.e.s. Et je vous assure, votre entreprise en extension de cils ne s’en portera que mieux !